Le Centrafrique, au cœur de l'Afrique

Publié le par Beafrika ti mo

Le Centrafrique, au cœur de l'Afrique

Située au cœur de l'Afrique, juste au-dessus de l’Equateur, la République centrafricaine a une superficie de 622.980 km², ce qui dépasse celles de la France et du Benelux réunies.

Ses frontières sont le résultat du partage colonial de l’Afrique, à la fin du 19ème siècle. C'est l'hydrographie qui a d'ailleurs inspiré ce "découpage". Le pays est enclavé et est bordé par :
- le Cameroun à l’Ouest par 797 km de frontière, suite à la Conférence de Berlin du 15 Novembre 1884 puis à l'accord franco-allemande du 18 Août 1908, qui suit le tracé des affluents de la Sangha et du Logone occidental.
- le Tchad au Nord par 1.197 km de frontière définie dans le cadre de l'Afrique Equatoriale Française (A.E.F.) (créée en 1910), et qui a été modifiée à plusieurs reprises via différentes simples décisions administratives, dont la plus récente date de 1942. Cette dernière délimitation se confond partiellement avec les affluents du Chari, notamment le Bahr Aouk, Aoukalé, Bahr Nzili.
- les deux Soudan à l'Est par 1.165 km des frontières qui correspondent à la ligne de partage des eaux entre les bassins du Congo et du Nil selon la convention franco-anglaise en 1899.
- les deux Congo au Sud par des frontières de 1.577 km pour la République démocratique du Congo et 467 km pour la République du Congo. Le cours de l'Oubangui, prolongé sous le nom de Mbomou, délimite la R.C.A. et la République Démocratique du Congo (R.D.C.) depuis les différents traités de celui du 05 Février 1885 (Ligne médiane de Stanley Pool) à 1914 (Convention de Br
uxelles).

Les voies les plus courtes pour le transport de marchandises vers l'océan passent par le Congo-Brazzaville et le Cameroun dont les ports (respectivement Pointe-Noire et Douala) se partagent la quasi-totalité des échanges extérieurs de la R.C.A. La voie dite transéquatoriale, combinant transport fluvial (1 160 kilomètres sur l'Oubangui et le Congo) et ferroviaire (chemin de fer Congo-Océan, 540 kilomètres), relie Bangui à Pointe-Noire sur 1 700 kilomètres.

La voie fluviale est donc relayée par le rail à Brazzaville. Cette voie est lente mais a l'avantage d'être moins onéreuse de 20 à 30 % et surtout moins dommageable pour les marchandises par rapport à la voie terrestre camerounaise.

Dans la zone équatoriale, au sud, le climat est tropical et humide (température moyenne 25 °C). Dans la partie ouest, il pleut pratiquement toute l'année et la saison sèche ne dure souvent que deux mois. Dans la zone intertropicale, au centre, la saison des pluies dure six mois (température moyenne 26 °C dans la partie la plus au sud). Vers le nord, la saison sèche dure cinq à six mois. Dans la zone subsahélienne, au nord, le climat est tropical sec : pluies faibles et importants écarts de température.

On distingue du sud au nord :
- la forêt équatoriale dense, humide, toujours verte ;
- la savane arbustive, domaine d'une faune abondante ;
- la steppe de buissons épineux dispersés.
La République centrafricaine (R.C.A.) s'est substituée, en 1958, à la colonie française d'Oubangui-Chari avant d'accéder à l'indépendance
en 1960.

Mais son développement économique et social reste handicapé par son enclavement, des ressources limitées et une politique chaotique. En 2013, l'indicateur de développement humain (I.D.H.) classait le pays au 180e rang mondial (sur 186).

Le 02 Juin 2015

Commenter cet article