1er Décembre 1944 : massacre de Tirailleurs Africains dans le camp de transit de Thiaroye

Publié le par Beafrika ti mo

1er Décembre 1944 : massacre de Tirailleurs Africains dans le camp de transit de Thiaroye

1ER DÉCEMBRE 1944 : MASSACRE DE TIRAILLEURS SÉNÉGALAIS PAR L’ARMÉE FRANÇAISE

En 1944, les soldats des colonies qui ont combattu pour la France et qui ont été faits prisonniers dans des camps allemands sont démobilisés. On les appelle les « tirailleurs sénégalais » bien qu’ils viennent de toute l’Afrique occidentale française.

Rassemblés dans le camp de transit de Thiaroye pour recevoir leur prime de démobilisation, ils sont victimes de l’attitude colonialiste et raciste des militaires sur place. Les incidents se succèdent, et la prime, accordée aux combattants français, est refusée aux tirailleurs. On refuse également de changer leur argent au taux légal.

Le 30 novembre, ils se mutinent et prennent le général français en otage avant de le libérer après la promesse de la rétribution due. Le lendemain, ce même gradé, soutenu par sa hiérarchie, envoie les chars sur le camp, massacrant les tirailleurs désarmés. Le bilan officiel compte 25 morts et une quarantaine de blessés, chiffres mis en doute par de nombreux historiens, sachant que 1200 tirailleurs étaient arrivés à Thiaroye.

Humiliation supplémentaire, les survivants sont condamnés à la prison pour « insubordination ». Graciés en 1947, ils ne toucheront jamais leur retraite de militaire.
En 1988, sort le film Camp de Thiaroye, réalisé par le Sénégalais Sembène Ousmane, un ancien tirailleur. Il retrace ce douloureux épisode de l’histoire, d’abord étouffé par l’armée puis dénoncé par Leopold Sédar Senghor en 1945.

Source :

http://web.live2times.com/1944-le-massacre-de-thiaroye-au-senegal-e–11796/

Negronews

Le 01 Décembre 2015

Commenter cet article