CENTRAFRIQUE : Les chutes de la M'bi

Publié le par Beafrika ti mo

CENTRAFRIQUE : Les chutes de la M'bi
CENTRAFRIQUE : Les chutes de la M'bi

Le cours d'eau « la Mbi » prend sa source dans le plateau gréseux de Gadzi-Carnot à l'ouest de Yaloké. Ce cours d'eau est un affluent supérieur de la Mpoko qui coule parallèlement avec la Mbali et la Pama et qui rentre dans le bassin de l'Oubangui. Le débit de la Mbi est d'abord lent sur les grès de Carnot, ensuite rencontre les barres quartzitiques de Boali aux environs du village Bodanga où sa pente atteint 10 m de haut. L'origine de ces chutes est structurale car la Mbi entaille profondément la surface centrafricaine (dorsale) en créant une gorge. C'est dans cette gorge que la rivière chute à 200m sur un front de 70m située juste après le pont au PK 153. Sa pente est de 4,5 m/km.

Ces chutes se composent de deux chutes, celles des "femmes" (de petite taille) où il est possible de se baigner et celles des "hommes" dont les eaux s’enfournent dans un gouffre (impossible de s’y baigner).

Les chutes de la Mbi gardent toute leur intégrité du fait de leur aspect naturel.

Même si les Chutes de la Mbi présentent des similitudes avec celles de Boali (juste à côté, qui font tourner les turbines de la Société Nationale d'Electricité, ENERCA), elles dépassent largement ces dernières sur son front et sur sa hauteur de chute.

Nous pouvons également comparer les chutes de la Mbi qui ont une hauteur de 200m à celles du Niagara aux USA et au Canada qui sont constituées de cataractes de 51 m de haut aux USA et de 49m au Canada. Les deux ont respectivement 790 m et 305 m de front. Les chutes Victoria en Zambie sont structuralement différentes de la Mbi car les eaux tombent dans une gorge.

Unesco.org

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article