CHANSONS ET COMPTINES DU CENTRAFRIQUE

Publié le par Beafrika ti mo

On considère que les Pygmées Ba'Aka sont les premiers habitants de la Centrafrique.

"Ya Ya" est une chanson et danse traditionnelle Ba'Aka. Les Ba'Aka (Pygmées Mbenga) sont des chasseurs-cueilleurs. Quand ils reviennent de la chasse, les femmes et les enfants chantent et dansent "Ya ya" pour accueillir leur retour.

La musique Ba'Aka est très complexe. Elle est connue pour son improvisation de groupe en contrepoint. Ce qui signifie que les voix s'harmonisent mais elles ont différents rythmes tout en improvisant.

En ce qui concerne la signification des chansons, peu de mots sont utilisés. Les chansons Ba'Aka sont identifiées par les syllabes "Ee Ya, Ee Ya" ou "Oh, Ee Ya Eh" ou "Ee Ya Ee Ya Eh." Vous pouvez entendre beaucoup de ces syllabes dans la chanson de la vidéo, aussi les a-t-on listées dans les paroles pour vous aider à les distinguer en écoutant.

Ce qui suit provient d'une interview de Michelle Kisliuk sur la musique Ba'Aka :

"...de temps en temps, quelques personnes chanteront une ligne ou deux ensemble à l'unisson, mais puis elles rompent et suivent chacun leur chemin en écoutant et interagissant de manières très intriquées avec ce qu'elles entendent et voient par leurs parents et amis faire.

… deux des choses qui identifient très immédiatement le style des Ba'Aka ou des peuples des forêts sont les syllabes 'Ee Ya, Ee Ya' quelquefois. 'Oh. Ee Ya Eh.' Très peu de vrais mots en majorité sont impliqués dans le chant. Spécialement comme les chansons deviennent de plus en plus élaborées avec le temps, le texte se perd. Les mots se perdent et sont remplacés par 'Ee Ya Ee Ya Eh.' C'est une chose. La deuxième chose est le yodle. Donc ce sont deux aspects identifiables du style de chant des Ba'Aka. Il faut que ce soit fort pour sortir correctement.

… chacun a un cycle basique –le cycle de la chanson- dans l'oreille. Et une fois qu'ils connaissent la chanson, ils peuvent improviser sur ce thème de base qui se répète."

http://www.mamalisa.com/?t=fs&p=4322

Commenter cet article