La littérature su le Centrafrique : "Boganda, élu de Dieu et des Centrafricains" de Pierre Kalck

Publié le par Beafrika ti mo

Centrafrique panafricain Boganda

Centrafrique panafricain Boganda

"Barthélemy Boganda, Élu de Dieu et des Centrafricains" de Pierre Kalck

Premier prêtre oubanguien, député de l'Oubangui-Chari à l'Assemblée nationale française, maire de Bangui, président du Grand conseil de l'Afrique équatoriale française, président du gouvernement de la République centrafricaine et membre du Conseil exécutif de la Communauté, Barthélemy Boganda a trouvé la mort le 29 mars 1959 dans l'explosion de l'avion qui le ramenait de Berbérati à Bangui. Tout laisse à penser qu'il fut victime d'un attentat. 

Il était le plus prestigieux et le plus compétent des hommes politiques équatoriaux. Disparu avant même que son pays n'accède à la souveraineté internationale, il s'était fait le champion d'une Afrique centrale unie et avait prévu l'impasse dans laquelle devait mener la balkanisation du continent.

La figure et le message de Boganda sont restés extraordinairement présents dans la mémoire d'une partie de son peuple. 

Ancien administrateur de la France d'Outre-Mer, auteur de nombreux ouvrages sur la Centrafrique, Pierre Kalck, qui fut l'ami du président disparu, retrace, dans leur cadre historique, la vie et l'oeuvre de ce grand Africain. 

Commenter cet article