" Ouabangui, Terre des guerriers " - article de Mai 1954

Publié le par Beafrika ti mo

Centrafrique guerrier article

Centrafrique guerrier article

OUBANGUI - TERRE DES GUERRIERS
Paru dans la revue "Tropiques" de mai 1954

Territoire central de l'Afrique Equatoriale Française, l'Oubangui-Chari a, schématiquement, la forme d'un hexagone très irré­gulier, légèrement incliné du sud-est au nord-ouest et inséré entre des territoires français au nord et à l'ouest, le Congo Belge au sud et le Sou­dan Anglo-Egyptien à l'est. Ce pays, aux confins de la zone équatoriale - qui remonte jusqu'au cin­quième parallèle nord - est compris entière­ment, dès le nord de Bangui, dans la zone tropicale.
Sa superficie est d'environ six cent dix-sept mille kilomètres carrés et le développement total de ses frontières est de l'ordre de quatre mille kilomètres.

Il est peuplé d'environ un million cinquante mille africains divisés en un très grand nombre de races formant plusieurs groupes dont les principaux sont : les Mandjia comprenant les tribus Baya, Gbi, Ali, Bondigri, M'Baka, Mandjia, réparties dans les régions de l'Ouham, Kémo-Gribingui, Ombella-M'Poko et de la Ouaka entre Fort-Sibut et Grimari. Ce sont d'habiles chasseurs. Ils sont armés de l'arc et de la sagaie.

Les Banda, eux, se divisent en une trentaine de tribus.Ils peuplent tout le secteur s'étendant au nord de l'Oubangui où les invasions en provenance du Darfour les auraient refoulés.

Commenter cet article